La prière du guérisseur

La prière du guérisseur

Seigneur de tous,

Tu m’as appelé pour veiller sur la vie et la santé de tes créatures.
Puisse l’amour, en tout temps, me guider.

Que ni avarice, ni soif d’argent, de gloire ou de réputation ne faussent mon coeur.

Les ennemis de la vérité pourraient aisément me tromper, et me rendre oublieux de mon but, qui est la compassion.

Puissé-je jamais voir dans le patient autre chose qu’une créature dans la souffrance.

Donne-moi la force, le temps et l’occasion de corriger sans cesse ce que j’ai acquis et d’en élargir constamment le domaine.

Fais-moi découvrir mes erreurs d’hier et de demain et obtenir une clarté nouvelle sur ce dont je me crois fermement assuré.

Donne moi la lumière dans l’obscurité d’autrui, pour que, obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, je ne me trompe pas de route et ne blesse rien en passant.

Donne-moi l’amour, pour que, chargé de ma propre peine et sans refuge souvent pour moi-même, je trouve toujours en moi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui m’attend.

Donne-moi la grâce pour qu’en mon plus mauvais moment, dans mon ncertitude, ma faiblesse d’homme, mon trouble, je reste toujours assez sage, assez bon, assez pur et digne de la détresse de l’autre.

Donne-moi la fidélité dans la miséricorde, pour que je n’oublie pas et n’abandonne jamais, celui qui est dans le malheur.

Donne-moi la force, pour que le poids de tous ne vienne pas trop m’accabler, pour que la détresse que je porte n’atteigne pas ma joie, pour que la blessure que je soigne ne me fasse pas de mal.

Moïse Ibn Maïmoun, le « Rambam » dit MAÏMONIDE (env. 1135-1204)

Laisser un commentaire